Commentaires

Aucun commentaire
Soyez le premier à réagir
Marrakech365

Une année record pour le tourisme au Maroc en 2017

Rédigé le 09/01/2018
Xinhua


Avec une progression de +10% des arrivées de touristes aux postes frontières à fin novembre 2017, l'activité touristique a maintenu la cadence de croissance soutenue entamée depuis le début de l'année, selon le ministère marocain du Tourisme, du Transport aérien, de l'Artisanat et de l'Economie sociale.

Les principaux marchés émetteurs du royaume continuent d'afficher des progressions importantes, en particulier, l'Allemagne (+15%), les Pays-Bas (9%), l'Espagne (+8%) et l'Italie (+9%). Par ailleurs, les marchés touristiques émergents pour le Maroc maintiennent leur trend haussier : +173% pour la Chine, +39% pour le Japon, +28% pour la Corée du Sud, +30% pour les États-Unis et +57% pour le Brésil, a indiqué le ministère dans un communiqué sur les statistiques du tourisme marocain.

Quant aux nuitées réalisées par les établissements d'hébergement touristique classés, elles ont connu une forte croissance de +15% par rapport à fin novembre 2017 (+18% pour les touristes non résidents et +8% pour les résidents).

Cette hausse des nuitées a concerné toutes les destinations du royaume. Les recettes touristiques en devises ont atteint 6,89 milliards de dollars à fin novembre 2017, enregistrant ainsi une progression de +6,6% par rapport à la même période de l'année écoulée.

La ville de Marrakech (sud du pays) franchit la barre des 2 millions de touristes accueillis en une année. Le bon comportement du secteur en 2017 a permis aux opérateurs de la ville ocre d'enregistrer plus de 7 millions de nuitées, ce qui constitue également un record. Selon les chiffres du Centre régional du tourisme (CRT) de Marrakech, la cité ocre a enregistré une croissance de 20% des arrivées en 2017 et de 18% des nuitées, ce qui lui a permis d'améliorer le taux d'occupation de 4 points pour passer à 56%.

"La dynamique de croissance qui a démarré au début de l'année et s'est accélérée en novembre dernier laisse penser que l'année 2017 a été exceptionnelle, car pour la première fois de leur histoire, les hôtels de la ville affichaient tous complets pendant les 3 derniers jours avant le nouvel an", a déclaré Abdellatif Abouricha, porte-parole du CRT de Marrakech.

Selon lui, ces excellents résultats s'expliquent par plusieurs facteurs, mais surtout par l'explosion des dessertes aériennes de la ville qui sont passées de 245 vols hebdomadaires à 361, entre 2016 et 2017. "Si cette tendance se poursuit, nous atteindrons 2,7 millions d'arrivées en 2018. Mais, pour aller au-delà, il faudra concrétiser l'objectif de 630 vols par semaine soit presque le double d'aujourd'hui", a précisé M. Abouricha.

Afin d'atteindre des chiffres d'arrivées comme les îles Canaries voisines du Maroc (8 millions), Marrakech veut diversifier son offre touristique en se positionnant en destination médicale, golfique, en se centrant sur l'événementiel, les seniors et les touristes d'aventure...

Pour sa part, le pôle touristique d'Agadir (sud-ouest du pays) aenregistré une augmentation de +12%. La ville d'Agadir a connu un remplissage optimal avec des arrivées massives d'Allemands, de Russes et de Marocains. Également, les autres destinations ont affiché des bonnes performances, en particulier, les villes de Fès (centre) et Tanger (nord du Maroc) avec des hausses respectives de +39% et +26%.

A l'échelle mondiale, le Maroc arrive à la 29e place et rêve de se hisser à la 20e place à l'horizon 2020. Avec la mise en oeuvre du programme baptisé vision 2020, le royaume ambitionne d'atteindre 20 millions de touristes à l'horizon 2020.